Le temps qui passe

 


Mai 2024

 

Jeudi 16 mai 2024 : la page « CÉLINE EN PHRASES » est entièrement consacrée à l’amitié entre Marcel AYMÉ et CÉLINE. L’histoire de cette amitié, des années 1930 à la mort de Céline en 1961, est présentée avec plusieurs photos sous un premier titre « Céline et Marcel Aymé. (La patience, la dignité et l'amitié) " Parce que c'était lui, parce que c'était moi ». Un second paragraphe intitulé « Lucette aimait beaucoup marcel et l'a bien aidé ce jour-là. (Véronique Robert - Chovin raconte) » rapporte une anecdote où Lucette Destouches a aidé Marcel Aymé à fuir une amoureuse éconduite.

 

Mardi 14 mai 2024 : sur Télérama, Joseph Boinay présente le film intitulé « Jusqu'à ce que la mémoire nous sépare » diffusé sur ARTE. Avec cette œuvre, la réalisatrice, Juliette Brunet, tente de comprendre le suicide de son père, adopté à la naissance, avant que ne disparaissent ses grands-parents : le grand-père prenant soin de son épouse atteinte de la maladie d’Alzheimer. L’article débute ainsi : « Pas de happy end chez les Thomas, ni de parabole éclairante : disons, avec Marcel AYMÉ, que la vie est une histoire qui finit mal. »



Vendredi 10 mai 2024 : su le média « Le Bonbon » Clémence Varene publie un article sur le village médiéval de Montchauvet (Yvelines) où de nombreux artistes, comme Marc Chagall ou Marcel AYMÉ, auraient séjourné sur place, pour trouver l’inspiration, … Dans ce village se trouve une Auberge de La Jument verte, dont le nom a une histoire : Marcel Aymé y aurait séjourné pour écrire son roman LA JUMENT VERTE. En réalité rien n’indique que Marcel Aymé ait séjourné suffisamment longtemps dans cette auberge pour écrire ce roman qui sera publié en juin 1933.



ATTENTION !!! FAUSSES INFORMATIONS CONCERNANT MARCEL AYMÉ ET SES ŒUVRES
À l’adresse URL suivante https://livrecritique.online/category/ecrivains/marcel-ayme/, on trouve une biographie de Marcel Aymé et la critique (souvent élogieuse !!) d’une quarantaine de ses œuvres TOTALEMENT INVENTÉES ET SANS AUCUN RAPPORT AVEC LA RÉALITÉ - à plusieurs reprises nous avons tenté d’entrer en contact avec les auteurs de ces pages sans obtenir de réponse.

 

Avril 2024



Lundi 22 avril 2024
 : sur le Club de Mediapart, Vent d’Autan (Pseudo d’un e-abonné de Mediapart) publie un article intitulé « À chacun son éclipse » et précédé de la phrase suivante attribuée à Marcel Aymé : « Il sentait le poids de la forêt d'autour, l'inertie hostile de cette vaste pénombre recélant dans ses assises un grouillement nuiteux et sournois. » sans en mentionner la source.


Les Editions Gallimard rééditent les Nouvelles complètes de Marcel Aymé dans sa collection Quarto. Rien de changé par rapport à la première édition de 2002, si ce n’est l’illustration de la première page de couverture et le libellé du titre.
----
MARCEL AYMÉ
Nouvelles complètes
Illustrations de Nathan Altman, Nathalie Parain et Madeleine Parry
Collection Quarto, Gallimard
1376 pages, 106 ill., sous couverture illustrée, 140 x 205 mm
Achevé d'imprimer : 18-03-2002
ISBN : 9782070763733

Quarto-2024

 

Mars 2024


Jeudi 28 mars à 17h.20: la chaîne franco-allemande ARTE a diffusé un film de 14 minutes intitulé « LE JURA FANTASTIQUE DE MARCEL AYMÉ », tourné à Dole et sa région. Il est présenté par Linda Lorin dans le cadre de l'émission "Invitation au voyage".

Ce film est visible sur : https://www.arte.tv/fr/videos/115571-063-A/invitation-au-voyage/

FilmARTE2024

 

ninonchavoz2024

Mercredi 27 mars 2024 : Ninon Chavoz, maître de conférences en littératures francophones à l’Université de Strasbourg, a fait paraître un essai intitulé L’autre Marcel le malheur d’Aymé aux éditions Hermann dans la collection Fictions pensantes. ISBN : 9791037038180.
La notice figurant en quatrième de couverture est la suivante : « Célébré de son vivant, Marcel Aymé a aujourd’hui mauvaise réputation : devenu persona non grata de la République des lettres, il encourt le risque d’être déclaré illisible. Les raisons de sa disgrâce ne sont pas uniquement politiques : dans notre histoire littéraire, Aymé reste l’autre Marcel, tenant d’une esthétique minoritaire. On peut aussi aborder son œuvre à rebours des idées reçues qu’il contribua lui-même à construire : ainsi le lira-t-on, de manière expérimentale, comme un francophone du terroir, comme un écrivain de la démocratie, fût-elle en crise, et comme un éthicien enfin, anticipant malgré lui des problématiques aussi contemporaines que le véganisme, l’identité transgenre et le mouvement des MeToo » Boudard2024




Rappel à propos d'Alphonse Boudard :
le 8 novembre 2023, les éditions Le Dilettante ont publié un recueil de chroniques d’Alphonse Boudard intitulé Merde à l’an 2000. Aux pages 121-124 on trouve un texte intitulé « Marcel Aymé, ‘‘père courage’’ de la littérature française » dans lequel l’auteur exprime toute son admiration pour Marcel Aymé. (Alphonse Boudard est décédé le 14 janvier 2000).







Du samedi 16 mars 2024 au lundi 20 mai 2024
: la compagnie La Bigarrure, présente au théâtre Essaïon (6, rue Pierre-au-lard 75004 Paris), LES CONTES DU CHAT PERCHÉ d’après Marcel Aymé, dans une adaptation, mise en scène et musique de Thierry Jahn, avec Meaghan Dendraël, Lucie Renard, Thierry Jahn. Spectacle payant pour enfants à partir de 6 ans.

Belle-Image-2024

Bigarrure2024


Jeudi 14 mars 2024 :
sur la station de radio "sweet FM", Nicolas Terrien rapporte un entretien avec Hasina Godineau, auxiliaire de vie depuis dix-huit mois en Sologne, arrivée de Madagascar il y a quatre ans. Chez un couple de nonagénaires, Hasina n’est pas là que pour lire la prose administrative : « En ce moment, nous lisons Du Bellay, et aussi les Contes du Chat Perché... Vous connaissez ?" : l’ancienne enseignante me teste, heureusement que j’ai découvert Marcel Aymé en primaire... » A Madagascar on lit encore les Contes du chat perché à l'école.


Lundi 4 mars 2024
 : ce matin, sur Radio Classique Luc Ferry (philosophe, essayiste, écrivain, ancien ministre de l’Éducation) a fait part de son intérêt pour le roman de Marcel Aymé LA BELLE IMAGE.

 

Février 2024

Rebrousse-pages
Dans son livre, À Rebrousse-pages. Chroniques inutiles. Editions La Thébaïde (déc. 2023), François Jonquères nous offre une chronique pleine d’humour sur ses auteurs favoris et sans illusion sur l’avenir du livre. Aux pages 18-21, on trouvera un paragraphe émouvant consacré à l’amitié entre Marcel Aymé et Roger Nimier sous le titre « Marcel Aymé et Roger Nimier. Hussard vert et jument bleue ».



Mercredi 14 février 2024
 : dans L’OBS, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, rend hommage à Robert Badinter et écrit : « Lui, l’enfant juif dont le père avait été arrêté, déporté par la Gestapo de Barbie et mort au camp de Sobibor, aurait pu choisir une autre voie. Celle du procureur zélé de Marcel Aymé dans « La Tête des autres » qui se félicitait de chaque peine capitale arrachée et qu’il aurait pu arborer comme autant de trophées d’une chasse macabre, accrochés à sa robe de soie rouge bordée d’hermine. Robert Badinter fit le choix inverse. »


duteurtre2024
Vendredi 09 février 2024
 : pour la sortie de son livre
Le Grand Rafraîchissement, Gallimard (01/02/2024), le journaliste et écrivain Benoit Duteurtre était l’invité de Timothée Dhellemmes dans l’émission « Point de vue » sur la chaîne Le Figaro TV Île de France.
Au cours de l’entretien Benoît Duteurtre expose les thèmes de son roman plein d’humour qui comporte des situations comiques à la manière du Passe-muraille dont il commente les situations et les développements qu’en a tirés Marcel Aymé, un de ses auteurs favoris.


Vendredi 09 février 2024
 : dans sa chronique d’humeur amusée, le journaliste Abdallah-Najib Refaï de Médias24 évoque une journée sans journal en posant la question « Journalisme et journalistes sont-ils appelés à disparaître ? » Pour illustrer son propos il cite « Ce mardi le journal étant en grève, il ne se passe rien dans le monde » Cette annonce sous forme de boutade de l’écrivain-conteur français Marcel Aymé, auteur notamment des Contes du chat perché, donne la mesure de ce qu’était le journalisme dans le monde d’hier. »

 

 

voeux2024Río Iguazú - Garganta del Diablo

 

Décembre 2023

 

Mardi 12 décembre 2023 : L' Assemblée Générale de la Société des amis de Marcel Aymé (SAMA) s'est tenue à Paris dans le salon de l'Hôtel Littéraire "Le Swann".


Vendredi 1er décembre 2023 : un nouveau bimensuel « Stop ! Le Paris débranché » vient de faire paraître son numéro 2 (Déc. 2023-Jan.2024). Ce journal est distribué en kiosque uniquement à Paris et dans les départements 92, 93 et 94. Les pages 12 est 3 présentent un long article consacré à Marcel Aymé, intitulé "Guérir de la tentation de l’orgueil avec Marcel Aymé" et signé par Fred Collay.

 

Novembre 2023


Lundi 27 novembre 2023 : sur linformateurdebourgogne.com. l’adjoint au maire de Montceau-les-Mines célébrant un mariage cite Marcel Aymé « Seules les femmes voient vraiment les choses. Les hommes n’ont jamais qu’une idée » (Uranus) et Voltaire : « La faiblesse des hommes font la force des femmes ».

 

Lundi 27 novembre 2023 : sur leclaireur.fnac.com, la journaliste Apolline Coëffet cite les spectacles à voir en famille pendant les fêtes de Noël et en particulier ‘‘LE CHIEN – Les Contes du chat perché’’ à la Comédie Française du 22 novembre au 7 janvier 2024


Jeudi 23 novembre 2023
 : à la Réunion a débuté le 31ème Championnat Régional d'Orthographe, un concours organisé par le CEDAACE (Centre Départemental Artistique pour l’Animation et la Culture des Enfants) et le Conseil Départemental en collaboration avec l’Académie de La Réunion.
La dictée, destinée aux élèves de CM1, CM2, 6ème, 5ème, 4ème et 3ème, est extraite du conte de Marcel Aymé « LE CHIEN » (Contes rouges du chat perché). La lecture du texte est assurée par Marie-Céline Payet du CEDAACE.


Mercredi 8 novembre 2023
 : sur l’avenir.net/opinions, le journaliste belge Romain Veys écrit : « On a coutume d’asserter que " les mots ont un sens ". Cependant, l’on omet souvent de préciser que, comme l’écrivait Marcel Aymé, " de tout temps, le sens des mots s’est altéré ou dévalué ou compliqué " (Le Confort intellectuel, Flammarion, 1949). »

 

Octobre 2023 Le Cahier Marcel Aymé n°41 de 2023 va paraître prochainement.

Ce numéro est principalement consacré au roman LA VOUIVRE paru il y a 80 ans, en 1943. Ce roman, un des plus achevés de Marcel Aymé, évoque des thèmes universels -comme la mort et l’éternité, la condition de la femme, les contradictions de l’être humain, etc.- dans un cadre rural de la plaine jurassienne de l’entre-deux-guerres et selon un procédé narratif magico-réaliste propre à Marcel Aymé. Quatre textes lui sont consacrés.

Ce Cahier présente également une préface et une lettre de Marcel Aymé, un texte sur Marcel Aymé économiste, un autre sur Marcel Aymé moraliste kantien ainsi que deux traductions de publications en espagnol - Uruguay - (sur La Vouivre et le Chemin des écoliers) et en russe (sur La Belle Image et deux nouvelles). Enfin un dernier paragraphe est consacré à la représentation du conte ‘‘Le Chien’’ par la Comédie Française.

CMA41

 

Samedi 14 octobre 2023 : à Besançon, le PRIX MARCEL-AYMÉ a été décerné à Jacky Schwartzmann pour son roman (polar) ‘‘Shit !’’ (Éditions du Seuil, 2023).
- Ce prix, comme le prix d’histoire Lucien-Febvre attribué le même jour, est décerné par l’Association du livre et des auteurs comtois (ALAC) avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Le communiqué de Presse de l’ALAC précise :
-L’écrivain bisontin Jacky Schwartzmann est né à Besançon en 1972, il a d’abord fait des études de philosophie et exercé plusieurs petits boulots, autant pour gagner sa vie que pour observer ses contemporains, avant de se tourner vers l’écriture. Il est à présent auteur et scénariste de bandes dessinées et de longs-métrages.
-Dans ce livre alerte et désopilant, traversé par un humour décapant et servi par une langue truculente, il évoque, avec autant de sensibilité et d’acuité que de drôlerie, la vie et les habitants d’un quartier sensible de Besançon gangréné par le trafic de stupéfiants.
Pour en savoir plus : https://www.alac-livreetauteurscomtois.fr

2023prixMA

 

Vendredi 6 octobre 2023 à Gujan-Mestras (Gironde), l’association Lire & Délire (s) avait organisé une ‘‘rando-lecture’’ dans les sous-bois, avec une trentaine de participants. Jacky Donzeaud et François Rahier, publiant un compte-rendu de la manifestation, précisent : « Le sujet n’avait pas été annoncé à l’avance, mais quelques-uns reconnurent vite le conte de Marcel Aymé « LE PASSE-MURAILLE », qu’ils l’aient lu ou qu’ils se souviennent des films qu’ont interprétés Bourvil, Michel Serrault ou plus récemment Denis Podalydès. » (Source : sudouest.fr du 8 oct.).

 

Mercredi 4 octobre 2023 : dans Ouest-France, Benoît Robert publie un article sur la commémoration des trois bombardements alliés qui du 16 au 23 septembre 1943 détruisirent une grande partie de la ville de Nantes et firent 1463 morts. Il écrit : « Dans son roman URANUS, paru cinq ans après les raids aériens sur Nantes, Marcel Aymé souligne avec talent la combinaison des forces telluriques et des conséquences dévastatrices qui caractérise un bombardement. Le témoignage de Watrin, l’un des personnages, incarné à l’écran par Philippe Noiret, dans l’adaptation au cinéma de Claude Berri, en 1990, montre combien les mots sont les derniers vestiges possibles … »

2023NantesUranus

 

Septembre 2023

Lundi 25 septembre 2023 : un article d’Alexandre Lasry, publié sur Paris Secret, nous apprend la bonne nouvelle : « Le mythique café AU RÊVE de Montmartre va rouvrir ses portes en octobre », (Source : https://parissecret.com/reouverture-cafe-au-reve-montmartre/.)

Ce bistrot mythique de Montmartre, créé en 1921 au 89 rue Caulaincourt, a été tenu pendant des décennies par Elyette Planchon et son mari Pierre Ségard. Il fut régulièrement fréquenté par Marcel Aymé, L.F. Céline, Jacques Brel, Patrick Modiano, et bien d’autres.

En 2009, après le départ à la retraite de ses propriétaires, il était passé en d’autres mains et dix ans plus tard mis en liquidation judiciaire puis vendu aux enchères.

 

 

Vendredi 22 septembre 2023 : vente en salle Drouot d’une affiche intitulée « Marcel Aymé illustré par Topor » pour l’exposition du 22 juin au 8 juillet 1977 à la Galerie Jean Briance, 23-25, rue Guénégaud, 75006 Paris. (Affiche imprimée en France - imp. Servant-Crouzet).
Les Œuvres romanesques de Marcel Aymé illustrées par Topor ont été éditées en 6 volumes chez Flammarion en 1977.

2023AfficheTopor

 

Mercredi 20 septembre 2023 : Bruno Lonchampt, membre de la SAMA, nous adresse les photos de spécialités gastronomiques récemment créées par des artisans dolois en hommage à Marcel Aymé :
- Damien Benetot, pâtissier-chocolatier, 26 rue de Besançon, présente en vitrine une pyramide des trois friandises du chat perché.
- Maxime Maître, épicerie fine spécialisée-salon de thé, 16 rue de Besançon, a recréé dans sa vitrine le village de Marcel Aymé.

2023Pyramidegourmande

Pyramide des trois friandises du chat perché

 

2023VillageMA

Le village de Marcel Aymé

 

Mardi 12 septembre 2023 : dans sa "Newsletter", la Société des Hôtels littéraires annonce la sélection du PRIX MARCEL AYMÉ 2023 que vient de dévoiler le jury du prix Marcel Aymé.

Sa sélection 2023 comporte quatre romans :
– François MIGEOT, Au fil de la chute, L’Atelier du grand Tétras, nov. 2022.
– Jacky SCHWARTZMANN, Shit !, Éd. du Seuil, mars 2023.
– Pierric BAILLY, La Foudre, Paris, Éd. P.O.L., août 2023.
– Guy BOLEY, À ma sœur et unique, Paris, Grasset, août 2023.

Le lauréat sera connu début décembre lors de la cérémonie de remise du prix à l’Hôtel de Région à Besançon.

Pour en savoir plus se reporter sur : https://www.hotelslitteraires.fr/2023/09/12/annonce-de-la-selection-du-prix-marcel-ayme-2023/

prixMA2023

 

Samedi 2 septembre 2023 : sur Télé Loisirs puis sur News.dayFR, Marjorie Raynaud rappelle l’histoire du film de Claude Autant-Lara, La Traversée de Paris. Son article revient sur les réticences de Marcel Aymé et du producteur concernant le choix des acteurs Bourvil, et Jean Gabin, puis sur le revirement de Marcel Aymé après le succès du film. Le réalisateur avait dû réduire le budget prévu qui passa des 200 millions de francs (environ 28 millions d'euros) à 80 millions (11 millions d'euros) et renoncer à la couleur. Paradoxalement, ces contraintes feront le charme et le succès du film.

traversee2023

 

Juillet 2023

Mercredi 12 juillet 2023 : sur l’Opinion.fr, Jean-Dominique Merchet écrit à propos du ministre des armées Sébastien Lecornu : « Il y a chez lui quelque chose d’un Dutilleul, le héros du ‘‘PASSE-MURAILLE’’ de Marcel Aymé, « un excellent homme qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé ».
Source : https://www.lopinion.fr/politique/defense-lecornu-sebastien-le-discret


Lundi 10 juillet 2023
 : sur Le Progrès.fr, Christophe Martin a publié un article intitulé ‘‘A pas contés sur les traces du Chat Perché’’. Ce texte débute ainsi : « Quelle que soit la manière choisie pour visiter Dole, un passage par Dole Tourisme, place Grévy, s’impose. Muni du plan de la ville, en route pour le ‘CIRCUIT DU CHAT PERCHÈ’’, ainsi baptisé en mémoire de Marcel Aymé qui a vécu sa jeunesse à Dole et qui fait encore la fierté du Collège de l’Arc.
De petits triangles de laiton au sceau félin vont guider vos pas sur plus de quatre kilomètres à travers le dédale des rues et des treiges chargés d’histoire et de légendes. »
Source : https://www.leprogres.fr/culture-loisirs/2023/07/10/a-pas-contes-sur-les-traces-du-chat-perche

23circuitchatperche



Vendredi 7 juillet 2023
 : France.tv a diffusé une émission de ‘‘La p’tite librairie’’ de François Busnel consacrée aux Contes du chat perché de Marcel Aymé. Cette séquence est disponible jusqu'au 06/08/23.
Source : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/3335032-les-contes-du-chat-perche-de-marcel-ayme.html


23LesChiens
Lundi 03 juillet 2023 :
Yves Gindrat, libraire, fondateur de la librairie "Oh 7ème Ciel" à Lausanne (Suisse) propose à la vente le livre ‘‘LES CHIENS’’ de Marcel Aymé avec le commentaire suivant inspiré de nos échanges en 2014.

-AYMÉ Marcel :  ‘‘Les Chiens’’ * Gallimard, (Paris) 11.1948.  Cartonné, couverture illustrée couleur. Édition originale. Illustrations couleur de Nathalie Parain.
Remarquable état de ce conte, conte qui n'a rien à voir avec ‘‘Le Chien’’ paru précédemment, ce que nous explique aymablement Jean-Pierre Belleville, secrétaire de la Société des amis de l'auteur :
-‘‘Le Chien’’ est considéré comme un conte, c’est l’un des 17 Contes du chat perché. Il fait partie de la collection des ‘Contes rouges du chat perché’. C’est l’histoire d’un chien d’aveugle.
-Tandis que ‘‘Les Chiens’’ est classé parmi les nouvelles et a été publié dans le recueil intitulé En arrière, sous le titre ‘‘Les Chiens de notre vie’’. Ce récit est très autobiographique pour Marcel Aymé. La grand-mère, mise en scène, est la grand-mère de Marcel Aymé, Marie-Françoise Curie (qui était la sœur d’une de mes arrière-grands-mères). Elle raconte à ses petits-enfants (Marcel Aymé et sa sœur Suzanne) l’histoire des chiens qui se sont succédés à la ferme. Elle évoque son défunt mari (Auguste Monamy, décédé en octobre 1908). Or comme la grand-mère de Marcel Aymé est décédée en juin 1910, on peut en conclure que l’action du récit se déroule entre octobre 1908 et juin 1910. Les petits-enfants de cette histoire sont donc âgés de 6-7 ans (pour Marcel, né le 29 mars 1902) et 8-9 ans (pour sa sœur Suzanne, née le 21 février 1900). 165.

 

 

 

 







 

 

 

 


Haut de page